La liste des fruits et légumes toujours autorisés à la vente sous emballage plastique fixées par décret

A partir de 2022, la vente au détail des fruits et légumes frais sous emballage plastique sera interdite par la loi Agec. Cela dit, une liste de dérogation vient d’être fixée par décret, qui concerne 7 catégories de fruits et légumes qui continueront à être autorisées à la vente dans des emballages plastiques. Le point sur le sujet avec Chéritel.

Un décret encadrant l’interdiction de la vente des fruits et légumes emballés sous plastique

Nous vous le disions, le décret encadrant l’interdiction de vente des fruits et légumes sous emballage plastique vient d’être publié. S’exprimant à ce propos, le ministère de la Transition écologique explique « que 37% des fruits et légumes sont aujourd’hui vendus sous emballage, cette mesure permettra de supprimer plus d’un milliard d’emballages en plastique inutiles chaque année ». Ce texte publié ce mardi 12 octobre 2021 fixe les dérogations à l’interdiction qui entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2022. Rappelons que celles-ci concernent 7 catégories de fruits et de légumes, jugées trop fragiles pour être laissées sans emballage plastique. En pratique, ces catégories de fruits et légumes pourront continuer à être commercialisées emballés sous plastique jusqu’à des échéances comprises entre mi-2023 et mi-2026.

Loi Agec : les exemptions

Toujours selon le ministère de la Transition écologique, les exemptions visent essentiellement « les plantes ou une partie de ces plantes telle que les tiges, racines, tubercules, feuilles, fruits, graines, qui sont destinées à l’alimentation humaine, ainsi que les champignons comestibles ». Rappelons par ailleurs que ce sont les normes de commercialisation européennes applicables au secteur qui fixent le caractère non-transformé des fruits et légumes. Eu égard aux conditionnements interdits, il s’agit des « récipients, enveloppes externes ou dispositifs d’attache, recouvrant entièrement ou partiellement les fruits et légumes ».

Quels sont donc ces produits qui pourront continuer à être vendus sous emballage plastique ? Selon le décret, il s’agit généralement des fruits et légumes présentant un risque de détérioration à la vente en vrac : tomates à côtes, tomates allongées du segment Cœur, tomates cerises ou cocktail, oignons primeurs, navets primeurs, choux de Bruxelles, haricots verts, raisin, pêches, nectarines et abricots.

Parmi les 7 catégories de fruits et légumes exemptées, 3 pourront continuer à être vendues emballées dans du plastique jusqu’au 31 décembre 2024. Il s’agit notamment de la catégorie regroupant les endives, les asperges, les brocolis, les champignons, les pommes de terre primeur, les carottes primeur et les petites carottes. La seconde catégorie regroupe la salade, la mâche, les jeunes pousses, les herbes aromatiques, les épinards, l’oseille, les fleurs comestibles et les pousses de haricot mungo. Enfin, la troisième catégorie est constituée des cerises, des canneberges, des airelles et des physalis.

D’autres fruits et légumes pourront continuer à être vendus emballés jusqu’au 30 juin 2026. C’est le cas des fruits mûrs à point, des graines germées, des framboises, des fraises, des myrtilles, des mûres, des groseilles, de la surelle, de la surette, de la groseille pays, des cassis et des kiwis.

Laisser un commentaire