Les principales erreurs de l’entraînement en course à pied

La course à pied compte de nombreux adeptes tant ses bienfaits sont nombreux. Toutefois, comme le rappelle Eric Fallet, il est nécessaire de respecter certaines règles afin de s’entraîner efficacement et en toute sécurité. Nous vous proposons de découvrir les erreurs à éviter !

#1 Augmenter trop vite son volume d’entraînement

Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs ! Vous devez bien évidemment commencer doucement avant de progresser peu à peu. Votre corps a besoin d’avoir le temps de s’adapter et c’est pourquoi il ne faut pas augmenter trop brutalement votre volume d’entraînement. Cela risque de mettre votre corps à un trop grand stress, ce qui augmente le risque de blessure.

Concrètement, augmentez la durée de vos entraînements de seulement 5 minutes avant d’ajouter une séance par semaine.

#2 Vouloir aller trop vite 

En courant trop vite, vous allez obtenir des résultats contre-productifs du fait d’une fatigue accrue. L’objectif est en effet de permettre au corps de tenir le rythme afin d’augmenter vos capacités cardio-respiratoires et votre endurance.

Vous devez pour cela courir à une fréquence supérieure à 60 % FCM (Fréquence Cardiaque Maximale), dans l’idéal entre 70 et 75 % de FCM.

#3 Ne pas diversifier son entraînement 

Il ne faut pas vous cantonner à ce que vous aimez ! En vous entraînant toujours sur le même schéma, vous allez perdre en efficacité et en progression mais aussi voir votre motivation diminuer (et donc, vos performances).

La course à pied offre de nombreuses possibilités, saisissez-les ! Temps de repos diminué entre les fractions, fractions plus longues ou plus nombreuses… Variez vos cycles !

#4 Oubliez de s’échauffer ou négliger la récupération

Il est important de vous échauffer en réalisant un footing de 15 minutes afin que votre corps soit dans des conditions optimales pour votre course à pied. Si vous ne respectez pas cela, vous risquez de ne pas être performant, voire même de vous blessez.

Il en va de même pour la récupération : terminez votre course avec un footing à un rythme réduit afin que votre corps se remette progressivement. Cette étape contribue pleinement à votre progression, ne l’oubliez pas !

Laisser un commentaire