L’IMAX, qu’est-ce que c’est ? par Marc Dingreville

L’IMAX, qu’est-ce que c’est ? Est-ce vraiment révolutionnaire ? Marc Dingreville, directeur du Cinéma de Domont, répond à toutes ces questions.

Une technologie qui implique de nombreux changements

L’IMAX, qui est la contraction de “image” et “maximum”, est tout d’abord une manière de filmer. Le format traditionnel de pellicule sur lequel la plupart des films sont tournés est du 35 mm. Lorsqu’elle défile devant les projecteurs pour la diffusion, le mouvement est vertical.

La première ambition de l’IMAX est de présenter comme son nom l’indique une image maximum, c’est à dire des angles de vue plus grand, des images plus riches. Pour cela, il est nécessaire de filmer sur des pellicules qui ne font plus 35 mm mais 70.

De plus, le projecteur change aussi puisque pour diffuser du IMAX, il faut un gros projecteur qui fait défiler la pellicule non plus verticalement mais horizontalement.

Qui dit plus grosses pellicules, dit aussi plus grosses caméras. Enfin, si l’image est plus grande, il faut aussi un écran assez grand sur lequel la projeter.

Et c’est bien ce qui frappe en premier le spectateur. Adieu les écrans classiques de cinéma qui font, en général, autour de 7 mètres de base. Un écran IMAX mesure plus de 20 mètres de base. De plus l’écran est aussi légèrement incurvé.

Un son de meilleur qualité

Il ne faut pas oublier un élément important et nécessaire à l’immersion promise par l’IMAX : c’est le son.

Sur son site officiel, la marque indique qu’il y a plus de 44 haut-parleurs dans toutes les salles compatibles, dispersés aux quatre coins, c’est à dire à gauche, à droite, devant, derrière et même parfois derrière l’écran. En résumé, c’est à peu près comme du son 3D.

Les premiers films tournés en IMAX

En 2002, sort Le Pôle express de Robert Zemeckis en IMAX 3D. Cependant, comme c’était de la motion capture, on ne peut pas vraiment dire que c’était le premier film entièrement tourné avec cette technologie.

Les coûts de production élevés et les contraintes de tournage occasionnées font qu’il a fallu attendre 2008 pour voir un film partiellement tourné en IMAX : The Dark Knight de Christopher Nolan.

Maintenant grâce à la technique de reconversion IMAX DMR, depuis 2015, la grande majorité des grosses productions hollywoodiennes sortent sur le circuit traditionnel et sur celui de l’IMAX. Cependant, cette technique est provisoire car largement imparfaite. Sur certains films, le traitement n’est pas parfait et le cadre de l’image est même amputé.

Il a fallu attendre 2018 avec la sortie d’Avengers : Infinity War pour voir un film entièrement tourné en IMAX. Sa suite, Avengers : Endgame le sera aussi. Il sort dans les salles françaises le 24 avril 2019.