L’histoire des vins de Bourgogne

La région Bourgogne est très connue par la diversité de ses vins. Son vignoble s’étend sur environ 250 km de long et sur trois de ces quatre départements, à savoir : l’Yonne, la Saône-et-Loire et la Côte d’Or. La Bourgogne est aussi reconnue par ses appellations d’origine contrôlée (AOC) qui comportent plus de 30 grands crus. Au cours de cet article, nous revenons sur l’histoire du vignoble bourguignon avec PatriWine.

Un aperçu sur le vignoble bourguignon par PatriWine

Généralement, les vins issus de Bourgogne se divisent comme suit : 61% du vin blanc, 31% du vin rouge et 8% crémant. Quant au rosé, son taux s’estime à moins de 1% de l’ensemble du vin produit en Bourgogne. L’histoire du vin de Bourgogne date de l’époque gauloise où le vin a commencé de plus en plus à remplacer la cervoise, en lui empruntant son tonneau. Mais la culture de la vigne ne s’est complétement développé qu’au Moyen-Âge, et ce, grâce aux efforts des moines. C’est en 1115 que les moines de Cîteaux ont construit le château du Clos de Vougeot dans le but d’exploiter la vigne qu’ils avaient planté.

C’est à cette époque que le vin rouge a commencé son développement, car jusque-là, le blanc était le plus populaire.

Par ailleurs, au début du XIXème siècle, ce sont les riches négociants et commerçants qui ont contribué au développement des vins de Bourgogne. D’ailleurs, la construction du canal de Bourgogne en 1832, puis de la voie de chemin de fer Paris – Dijon en 1851 ont participé grandement à l’amélioration de l’économie de la région et notamment la commercialisation des vins bourguignons.
Malgré les épidémies et les maladies, les producteurs ont pu s’organiser sous formes de coopératives, dans le but de lutter contre la fraude. A cet égard, la confrérie des Chevaliers du Tastevin a vu le jour en 1934 suivie des premières AOC en 1936.

Jusqu’à maintenant, les vins de Bourgogne gardent toujours la même réputation de qualité et de prestige.

Les cépages de Bourgogne

Comme l’explique PatriWine, le cépage c’est la variété de vignes utilisées pour produire du vin. Actuellement, il en existe plus d’une centaine en France, et en Bourgogne, on trouve quatre grands cépages :

  • Le pinot noir : il représente environ 36 % de la production du vin de la région de Bourgogne. Il se classe parmi les grands vins rouges de cette région. Il est principalement cultivé dans les vignobles de la Côte de Beaune, de la Côte de Nuits, et de la Côte Chalonnaise.
  • Le gamay : il représente environ 11 % de la production viticole de Bourgogne, notamment dans le Mâconnais et le Beaujolais.
  • Le chardonnay : il considéré comme le cépage le plus connu dans le monde. Il représente 46 % de la production viticole de Bourgogne.
  • L’aligoté : ce cépage représente 6 % de la production viticole de Bourgogne.