Comment bien lire l’étiquette d’un vin ?

Choisir une bouteille de vin peut être une opération difficile pour certaines personnes. On se retrouve dans une cave, dans un magasin face à 100, 200 ou 300 références. Au cours de cet article, PatriWine vous propose tout simplement de pouvoir regarder une étiquette afin de savoir si la bouteille que vous allez acheter est celle qui va vous convenir.

Le domaine

Il faut tout d’abord regarder le nom du domaine. Un domaine peut avoir plusieurs dénominations : un clos, un domaine, un château, etc. C’est, en fait, une marque commerciale qui va identifier le nom de la propriété.

L’appellation

Sur une étiquette de vin, vous allez aussi retrouver une appellation comme Bandol par exemple. L’appellation, c’est le lieu dans lequel le vin est produit. Grâce à cette information donc, vous pouvez savoir si le vin provient d’un village, d’une sous-région ou d’une grande région.

Le degré d’alcool

Le degré d’alcool est en relation avec la maturité du raisin. Par exemple, un vin qui va faire 14-15 degrés mais qui est issu d’un raisin bien mûr, ne vous fera pas ressentir l’alcool alors qu’un vin qui va fait 11 degrés mais qui est issu de raisins qui ne sont pas mûrs va vous donner une sensation brûlante et alcoolique en bouche.

Le lieu de la mise en bouteille

On peut avoir quatre mentions : mise en bouteille au château, mise en bouteille au domaine, mise en bouteille à la propriété et mise en bouteille dans la région de production. PatriWine précise que cette indication n’a pas d’incidence sur la qualité. En effet, qu’un vin soit mis en bouteille dans un château ou à 500 km ne change pas ses qualités. Mais ce qui est vraiment important sur une étiquette, c’est le millésime.

Le millésime

En France, les producteurs de vin sont soumis à une obligation : à partir du moment où un millésime est indiqué, on doit avoir uniquement des raisins qui proviennent du millésime indiqué. En connaissant le millésime, on va avoir une idée du style de l’année. Par exemple, lorsque les années sont fraîches, les vins sont plus légers et quand les années sont très chaudes, comme en 2009, les vins sont plus puissants.

Les médailles et les sélections

Enfin, lorsque vous regardez une bouteille de vin, vous pouvez aussi voir des médailles ou des sélections par des guides. Sur ce point, PatriWine vous engage à beaucoup de prudence. En effet, ce n’est pas parce qu’un vin est médaillé qu’il est bon. Il peut être de grandes qualités mais il peut être aussi d’une qualité moindre. Mais dans tous les cas, il ne peut pas être foncièrement mauvais. Aujourd’hui en France, seulement 5 à 7% de vins peuvent avoir des défauts ou des problèmes mais plus de 90% des vins sont bons et agréables. Bien sûr, il y a le bon, le très bon et le grand vin.

Pour apprécier un grand vin finalement, vous n’avez pas besoin de connaître toute la création, le cépage, la vinification, etc. Le grand vin, c’est ouvrir la bouteille, goûter et se laisser emporter et un grand vin ça peut coûter 5 euros.